Infrastructure

Agriculture et Elevage

Les deux mamelles de l’économie nationale, l’agriculture et l’élevage sont les bases du développement économique du Tchad grâce entre autre au Programme National de Sécurité Alimentaire (PNSA).

Un processus de mécanisation de l’agriculture est en cours pour permettre l’augmentation de la productivité. Le montage des tracteurs a commencé et atteindra bientôt le chiffre de 500 tracteurs par an.

L’aménagement des périmètres irrigués se poursuit afin de garantir l’autosuffisance alimentaire et des meilleurs revenus aux agriculteurs, et à cet effet, 20 000 hectares sont aménagés.

Le projet interrégional de la Grande Muraille verte aura des impacts très bénéfiques pour les populations et leur cadre de vie en assurant un développement intégré dans les zones traversées et les zones d’emprise.

Santé

24 hôpitaux de district, l’hôpital de la mère et de l’enfant, 85 centres de santé sont construits. Un hôpital moderne de pointe est actuellement en phase de finition.

Le Président de la République, Son Excellence Idriss Deby Itno a consacré son quinquennat 2011-2016 à l’amélioration de la couverture sanitaire du pays.

En ce sens, des mesures phares ont été prises pour :

  • Former des médecins spécialistes, généralistes et de personnel des soins de santé.
  • Gratuité des soins d’urgence : traitement du Sida, soins d’urgence de la mère et de l’enfant, diagnostic et traitement du paludisme.
  • Assurer les meilleurs soins au prix le plus bas.

Education

L’amélioration des conditions de vie des étudiants est fortement prise en compte.

A titre d’exemple du complexe universitaire de Toukra où le campus mettra à disposition des étudiants logements, bus de transport, équipements sportifs et un complexe socio-sanitaire ultramoderne.

  • La construction des salles de classes au rythme de 2 000 salles par an pour répondre aux normes de 400 élèves par salle
  • 7 universités publiques sont crées
  • 10 Instituts de formations professionnels sont ouverts

Emploi

20 000 emplois ont crées dans la fonction publique en quatre ans. Le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) a été passé de 25 480 à 60 000 FCFA (soit une augmentation de 135%). L’amélioration de climat des affaires et la valorisation des ressources nationales inciteront la création des emplois avec de salaires décents aussi bien dans les secteurs publics que privés.

Accès à l’habitât

Des lotissements viabilisés seront mis à disposition des ménages. La production locale de matériaux de construction est une étape clé ; installation d’une cimenterie nationale (SONACIM) avec une production annuelle de 200 000 tonnes de ciment et une autre cimenterie avec une capacité de production de 800 000 tonnes par an suivra très prochainement.

Désenclavement et BTP

2 000 km de routes bitumées et des voies urbaines dans les villes ont été construites pour faciliter ainsi la communication intra-urbaine. L’objectif fixé par le Gouvernement tchadien est d’atteindre la construction de 6 000 km des routes bitumées d’ici 2015.

Il est aussi prévu la construction d’un chemin de fer. Pour sa première phase, il relie Ngaoundéré (Cameroun) à Moundou et Nyala (Soudan) à Abéché. Aussi, la construction d’un aéroport international de classe A à N’Djaména est prévu.

Energie:

La production de l’électricité atteindra très prochainement 60 mégawatts, grâce aux nouvelles centrales et du raffinage du pétrole sur place. L’expansion du réseau de distribution permettra de supporter 1 000 mégawatts. Par conséquent, les prix de vente de l’eau et de l’électricité seront réduits de 40%.