Logistique d'exportation

Le Tchad est relativement ouvert aux échanges internationaux, le commerce représentant plus de 85,2% du PIB du pays (moyenne 2011-2013, OMC). Cependant, les pays reste relativement fermé aux importations, avec des barrières de douane de 14,57% en moyenne. Le Tchad a adopté les barrières douanières commune au Central African Economic and Monetary Community (CEMAC).

Le Tchad exporte principalement du pétrole (1773 milliards de FCFA, 98% de ses exportations en 2008) et des produits agricoles (bétail, coton, arachides, céréales).

Le Cameroun et le Nigeria sont les principaux débouchés du marché tchadien en Afrique, tandis que la France, l'Allemagne et le Portugal sont ses premiers clients en Europe. Avant l'exploitation des réserves pétrolières, le coton représentait 40 % des exportations du pays. La réhabilitation de CotonTchad, la plus grande compagnie cotonnière, qui souffrit de la chute des prix de la matière première, fut financée par la France, les Pays-Bas, la Communauté économique européenne et la Banque internationale pour la reconstruction et le développement. Depuis janvier 2002, le secteur para-étatique est en cours de privatisation.

Les autres produits d'exportation sont la gomme arabique ainsi que des animaux d'élevage et du poisson fumé et séché avec ses voisins directs (Nigeria, Cameroun et Soudan).