Veille stratégique

La production de gomme arabique pour le Tchad

La gomme arabique est aujourd’hui le troisième produit d’exportation du Tchad (hors pétrole) après les produits issus de l’élevage et le coton. La production tchadienne se caractérise par la commercialisation de gommes issues de 2 espèces d’acacia différentes :

  • Gomme arabique issue d’A.senegal ou « gomme dure » (environ 30% de la production tchadienne)
  • Gomme arabique issue d’A.seyal ou « gomme friable » (environ 70% de la production tchadienne)

Le secteur d’activité reste dominé par l’informel et permet à près de 300 000 agriculteurs de diversifier les sources de revenus notamment pendant la période de soudure. Si l’amont de la filière est très atomisé avec une multitude d’acteurs (cueilleurs, collecteurs, commerçants, grossistes…), l’aval et la mise en marché finale est centralisée par 7 exportateurs.

Avec un volume d’exportation évalué à 25 000t/an, soit environ un quart de la production mondiale, le Tchad est actuellement le 2ème producteur de gomme arabique (friable et dure confondues), derrière le Soudan (environ 50% de la production mondiale), il est cependant déjà le premier producteur mondiale de gomme friable mondial.

Un certain nombre d’études estime le potentiel de cueillette tchadien à environ 500 000 t/an. La capacité de production du pays ne constitue donc pas un frein à l’augmentation de ses parts de marché.

Marché de la gomme arabique

Les propriétés de la gomme arabique sont très prisées par les industries pharmaceutiques, cosmétiques mais surtout agro‐alimentaire.

Le marché mondial de la gomme arabique connaît une croissance significative depuis la fin des années 90 en passant d’environ 40 000 tonnes annuels en 2000 à près de 100 000 tonnes en 2008. Au niveau mondial, les pays de l’Union Européenne (UE) représentent le marché principal d’importation de la gomme arabique avec près de 60 % de la demande globale en 2008, suivie par l’Inde (14%) et les Etats‐Unis (12%).

La France occupe une place plus particulière dans ces échanges étant le premier importateur et ré‐exportateur de gomme arabique au monde. Si l’Inde et les Etats‐Unis consomment près de 80% de la production mondiale, cette position tend à évoluer avec une demande croissante venant des pays asiatiques qui constitue aujourd’hui le moteur de la croissance du marché notamment concernant la gomme de type friable.