Elevage

Spécificités du secteur

L’élevage emploie 40% de la population active dont 80% de la population rurale selon le Ministère de tutelle. Ainsi, près de 4,5 millions de personnes vivent directement ou indirectement de l’élevage.

Opportunités

Pour le Ministère de l’Elevage, le cheptel représente un capital de 1 000 milliards et participe de façon importante aux échanges avec l’extérieur, atteignant ainsi un flux monétaire annuel de 135 milliards de FCFA représentant autour de 51% des exportations hors pétrole.

Pour améliorer son potentiel d’élevage, le Tchad a développé plusieurs programmes et projets avec l’aide des partenaires internationaux (Programme d’appui à la filière bovine, Projet d’appui au système d’élevage pastoral, etc..).

La santé animale a été sécurisée d’une part par les campagnes de vaccination antibovipestique, suivies par la surveillance épidémiologique d’autre part, par la réorganisation des services et de la distribution des intrants vétérinaires, libéralisation, privatisation et formation d’auxiliaires d’élevage. Le bétail au Tchad a effectivement été épargné depuis 1983 des grandes épidémies meurtrières.

Performance

Considéré également comme un élément important de la dynamique économique, l’élevage contribue pour 17 à 18% du PIB. Le cheptel est important :

20 millions de bêtes

  • 7 millions de bovins
  • 3 millions de camelins
  • 9 millions d’ovins et de caprins

Forces du secteur

Son impact sur les exportations est considérable compte tenu du nombre de bétails exportés chaque année comme le montre le tableau ci-dessous :

Nature du bétail   Exportations annuelles
Bovins + de 600 000
Ovins – caprins 1 000 000
Camelins 40 000
Porcins 40 000