LA TOURNEE DU MARECHAL DU TCHAD DANS LA ZONE MERIDIONALE DU PAYS INAUGURE DES ACTIVITES ECONOMIQUES ….

LA TOURNEE DU MARECHAL DU TCHAD DANS LA ZONE MERIDIONALE DU PAYS INAUGURE DES ACTIVITES ECONOMIQUES ….

11 novembre 2020

Le Maréchal du Tchad, Idriss Deby Itno a entamé, le 05 novembre 2020,  une grande tournée au Sud du pays. Cette tournée de travail et d’inspection est marquée par  le lancement des travaux de construction ou l’inauguration de plusieurs infrastructures socio-économiques dans différentes provinces de la zone méridionale du pays.

Dans le cadre de sa tournée au sud du pays, le Président de la République Idriss Deby Itno  a inauguré lundi 09 novembre 2020 la Nouvelle société des textiles du Tchad (NSTT) au quartier Bekou, à Sarh.  Le Maréchal du Tchad a ensuite  effectué  une visite guidée des installations de  cette usine ultra-moderne.



Le complexe industriel bâti sur une superficie de huit hectares comprend des machines qui ont été livrées d'Inde, de Belgique, d'Allemagne et de Suisse. Les employés ont bénéficié d'une formation pour l'utilisation des machines.

 

L'usine fonctionne avec du coton 100% tchadien. Elle peut filer le coton jusqu'à la confection du tissu et la couture. Plusieurs types de vêtements sont produits, notamment des blouses pour le personnel soignant, des tenues militaires, des chemises, boubous et tenues traditionnelles.



Cette réalisation est le fruit de la coopération entre le Tchad et l'Inde sur financement d’Exim Bank grâce à un prêt. Le coût global de cette réalisation est de 15.735.347.395 F CFA.  La NSTT a une capacité de production de 12.000 mètres de tissus par jour, soit 360.000 mètres par mois. La réouverture de cette société boostera l’économie tchadienne, étant donné qu’elle alimentera le marché national en plus d’exporter le tissu tchadien à l’étranger.



Environ 6.000 emplois directs devraient être créés tandis que 80% du personnel est tchadien.

Le chef de l’Etat a mis à profit son séjour à Sarh dans le Moyen Chari  procéder également  à la  Pose de la première pierre pour la construction du Centre de Formation Professionnelle et Technique. Ce projet porté par le Ministère de la Formation Professionnelle vise à faciliter l’insertion des jeunes scolarisés et non scolarisés sur le marché de travail. D’un coût de 29 milliards de F CFA, ce projet est assuré sur financement de la Banque Mondiale.

De leur côté, le ministre des Postes et de l'Économie numérique, Dr. Idriss Saleh Bachar, et le directeur général de l'Agence de développement des technologies de l'information et de la communication (ADETIC), Acyl  Mahamat  Acyl, ont posé dimanche 08 novembre 2020 la première pierre de construction du futur centre communautaire multimédia de Sarh. Dans le cadre du Fonds du service Universel, l'ADETIC a décidé de construire des centres communautaires multimédias dans les différentes grandes villes du Tchad.  A ce jour, six télé-centres ont été construits et équipés dans les villes de Mongo, d’Abéché, de Bongor, de Biltine, d’Amdjarass et de Doba. Tandis que  des poses de première pierre ont été effectuées à Moundou, Mao, Pala et désormais Sarh. 

Peu avant de quitter le chef-lieu de la province du Moyen-Chari, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat a visité quelques champs de Coton, sorgho et sésame situés sur l’axe Sarh-Kyabé. Pour tourner en plein régime, l’usine de la Nouvelle Société de textile du Tchad qui vient d’être inaugurée a besoin du coton. 24 heures après la coupure du ruban inaugural, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat a bien voulu s’enquérir de la disponibilité de cette matière première. Pour cela, il a effectué une descente dans un champ de coton au village Kemata, localité située à 35 Km de Sarh sur l’axe Kyabé. Grande a été sa surprise de voir les enfants au champ un mardi jour de classe. « N’abandonnez pas l’école, votre place est d’abord prioritairement à l’école ensuite au champ pendant les grandes vacances », leur dit-il.

Le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO met ensuite la main à la pâte. Il récolte le coton fibre avec les paysans pendant une dizaine de minutes. Un geste qui a mis du baume au cœur des paysans. Jadis  fleuron de l’économie nationale le coton est en passe de retrouver sa place d’antan avec le redémarrage des usines de la Coton-Tchad, société nouvelle. Le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat a vivement encouragé les cotonculteurs trouvés sur place et échangé avec eux sans intermédiaire. Ces paysans ont eu toute la latitude d’expliquer les problèmes auxquels ils sont confrontés, au Chef de l’Etat. Cette année, la pluviométrie a été bonne sur toute l’étendue du territoire national, Après la culture de rente qui est le coton, le Maréchal du Tchad IDRISS DEBY ITNO, Président de la République, Chef de l’Etat a bien voulu s’enquérir également du rendement des cultures vivrières.

C’est ainsi qu’il effectue une descente dans deux champs de sorgho. Le rendement est bon et les paysans déclarent être satisfaits du fruit de leurs labeurs. Là également, le premier paysan tchadien IDRISS DEBY ITNO a mis une dizaine de minutes pour constater de visu le fruit des paysannes et paysans de Kemata et de Tanda .  Les oléagineux ne sont pas du reste. Le Maréchal du Tchad s’est arrêté également dans un champ  de sésame. Une culture qui est en pole position au Tchad pour emprunter ici, le vocabulaire des coureurs automobiles. A l’image du laboureur et ses enfants, là également, le Maréchal du Tchad a loué et admiré le courage de ceux qui tournent et retournent la terre pour jouir des fruits de ses entrailles. C’est au bout d’une heure de visite grandeur nature dans un champ de coton, de mil et de sésame que le Maréchal du Tchad a pris congé de ses frères et sœurs paysans de Kemata et Tanda dans le Moyen-Chari.

Le chef de l'État Idriss Déby a visité vendredi matin le domaine agricole de Tcharai, situé à cinq kilomètres de Bongor, dans le Mayo Kebbi Est…..



Lors de son séjour à Bongor, chef-lieu du Mayo-Kebbi-Est, le Maréchal du Tchad a visité le vendredi  06 novembre 2020 le champ agricole de riziculture de 76 hectares est exploité par le régiment agricole du génie militaire. Quatre tonnes de riz sont cultivés à l'hectare contre 2,5 tonnes dans des champs avoisinants. Le Chef de l’Le Chef de l’Etat s'est félicité des résultats. Il a indiqué que les forces armées tchadiennes jouent un rôle majeur dans la réalisation de la sécurité alimentaire et de la stabilité.  L'exploitation de domaines agricoles par le génie militaire vise à contribuer à la stabilisation du mouvement du marché, et approvisionner le pays en denrées alimentaires.

 

L’état de la visite du Président de la République à Pala, chef-lieu du Mayo-kebbi-Ouest, a été marqué par le lancement national, le 07 novembre 2020, de la seconde phase du Projet Autonomisation des femmes et dividende démographique (SWEDD).

 

Le projet Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) vise  à accélérer la transition démographique et à réaliser ainsi les objectifs plus larges qui consistent à déclencher le dividende démographique et la réduction des inégalités entre les sexes dans la région du Sahel.



Le projet SWEDD couvre sept pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad).



En ce qui concerne le Tchad, les provinces retenues pour la deuxième phase sont : Mayo-Kebbi Est, Mayo-Kebbi Ouest, Tandjilé, Chari-Baguirmi, Batha, Wadi-Fira, Ennedi-Est et Borkou. Ces provinces viennent s’ajouter aux quatre autres provinces déjà couvertes par le SWEDD 1 (Salamat, Kanem, Lac et Hadjer-Lamis).



Les interventions seront axées sur les leviers qui permettent de réduire la vulnérabilité des femmes et des filles en vue de leur autonomisation économique réelle. C’est pour cela qu’une proportion substantielle des ressources sera également allouée, dans le cadre du SWEDD II, à la lutte contre les violences basées sur le genre et à l’alphabétisation des jeunes filles.



Après les deux Mayo Kebbi, le chef de l’Etat a procédé à la  pose de la première pierre des Travaux de réhabilitation et d’entretien de l’axe Bédaya-Moïssala (75 km).

 

Cette réalisation s’inscrit dans le cadre du Projet de Mobilité et Connectivité Rurale (PMCR) qui a pour objectif d’améliorer et de préserver l’accès aux marchés et aux services sociaux de base pour les populations rurales des provinces concernées. La principale activité du PMCR  est la réhabilitation de 400 km de routes et pistes rurales sur un linéaire global pré-identifié de 651 Km qui fera l’objet d’études. Les travaux de l’axe Bédaya-Moïssala  sont confiés au Groupement SOLVET/SACRE GC). D’un montant de 1 761 052 857  F CFA, ce projet a un délai d’exécution de 36 mois et le contrat du bureau de contrôle est confié au Groupement (BINED/AFRICONSULT) pour un montant de 308 308 000  F CFA.

Source:  https://presidence.td, RNT, TVT)