Le Cameroun, le Tchad et la Guinée équatoriale à la recherche de 63 milliards FCFA sur le marché monétaire, le 11 novembre

Le Cameroun, le Tchad et la Guinée équatoriale à la recherche de 63 milliards FCFA sur le marché monétaire, le 11 novembre

11 novembre 2020

Trois pays de la CEMAC, le Cameroun, la Guinée équatoriale et le Tchad, ambitionnent de lever 63 milliards FCFA sur le marché financier, le 11 novembre. Si le succès de l’opération semble acquis pour le Cameroun, le sort de la Guinée équatoriale et le Tchad reste incertain.

Après deux semaines de répit, une intense activité s’annonce pour les pays de la Cemac sur le marché des titres publics de la BEAC, au cours de la semaine courante. Les premières opérations sont annoncées pour le 11 novembre 2020, avec une tentative de mobilisation de 63 milliards FCFA par trois pays, au travers d'émissions de bons du Trésor assimilables (BTA) à 26 et 52 semaines de maturité.

Le Cameroun, principal animateur du marché monétaire, sollicite une nouvelle fois les investisseurs pour lever une enveloppe de 25 milliards FCFA par émission de BTA à 26 semaines de maturité. Le Tchad, à travers une émission de titres aux mêmes caractéristiques, lui, essayera de mobiliser 18,2 milliards FCFA grâce à son réseau de spécialistes en valeurs du Trésor (SVT). A travers une émission de BTA à 52 semaines, la République de Guinée équatoriale tentera, elle aussi, de lever une enveloppe de 20 milliards FCFA.

Si le succès de l’opération semble acquis pour le Cameroun, qui dispose du plus grand réseau de SVT sur ce marché, et dont les titres sont très prisés ; l’affaire n’est pas complètement pliée pour le Tchad et la Guinée équatoriale. En effet, pour mobiliser les financements sollicités sur le marché monétaire, ces deux pays et bien d’autres, à l’instar de la RCA, sont souvent obligés d’accepter des taux d’intérêt très rémunérateurs.

Source : https://www.agenceecofin.com/